Centre Ophtalmologique IRIDIS à ALBI - Traitement du Diabète à Toulouse et Albi

Dr Gilles LESIEUR

 

32, Place Jean Jaurès
81000 ALBI

Tél. : +33 (0)5 63 49 47 80
FAX : +33 (0)5 63 49 47 83
Chirurgie oculaire
Iridis Innovation

Diabète

La rétinopathie diabétique est un événement grave survenant chez un diabétique qu’il faut prévenir par un bon équilibre du diabète (hémoglobine glyquée inférieure à 7%) et de la tension artérielle.
Une consultation spécialisée est organisée toutes les semaines au Centre IRIDIS.

1) Symptômes

Dans la forme simple de rétinopathie diabétique, il n'y a souvent pas de symptômes, mais s'il y a œdème maculaire, ceci peut causer une diminution de l’acuité visuelle.

Quant à la rétinopathie proliférante une hémorragie peut survenir à la suite d'un effort physique, d'une poussée d'hypertension artérielle avec une baisse brutale d’acuité visuelle.

2) Complications

En dehors d’une cataracte sous capsulaire postérieure fréquente chez le diabétique, dans le cas d'une rétinopathie diabétique proliférante, des complications peuvent survenir, hémorragie intra-vitréenne par saignement des néo vaisseaux (voir fiche SFO n°12), décollement de la rétine dû à une contraction du tissu fibreux de soutien des néo vaisseaux (prolifération fibro-vasculaire), voire une prolifération de néo vaisseaux sur l'iris (néo vascularisation irienne) et dans l'angle irido-cornéen (glaucome néo vasculaire).

3) Le bilan

Un examen du fond d'œil précoce dès la découverte du diabète, puis une surveillance ophtalmologique régulière annuel tout au long de la vie du diabétique doivent permettre d'éviter l'évolution vers des complications graves de la rétinopathie diabétique.

En cas de rétinopathie diabétique plus grave ou d’une modification de statut (grossesse) ou de traitement (pompe à insuline), une surveillance ophtalmologique tous les 4 à 6 mois peut être nécessaire.

Le fond d'œil sera réalisé sans dilatation à l’aide d’un rétinographe non mydriatique disponible au centre IRIDIS.

Une Angiographie en fluorescéine (clichés de la rétine après injection veineuse d’un colorant) sera réalisée en cas de rétinopathie diabétique (voir fiche SFO n°62).

Une analyse maculaire avec une tomographie en cohérence optique Spectral Domain (OCT) permettra de suivre les œdèmes maculaires.

4) Le traitement

L'équilibre strict de la glycémie et de la tension artérielle, associé à une surveillance annuelle du fond d'œil est le meilleur traitement préventif de la rétinopathie diabétique.

L'effet bénéfique d'un bon équilibre glycémique sur l'incidence et la progression de la rétinopathie diabétique a été démontré chez des diabétiques de type 1.

La photo coagulation pan rétinienne (PPR) au laser est le traitement spécifique de la rétinopathie diabétique proliférante (voir fiche SFO n°17). Elle consiste en une coagulation étendue de toute la rétine périphérique. Elle est réalisée en ambulatoire sous anesthésie de contact.

La PPR permet d'obtenir la régression de la néo vascularisation pré rétinienne et pré papillaire dans près de 90 % des cas et de réduire considérablement le risque de cécité lié à la rétinopathie diabétique proliférante.

Enfin le laser et les injections intravitéennes de corticoïdes (dexamethasone) ou d’anti VEGF peuvent être indiqués pour traiter l’œdème maculaire (voir fiche SFO n°65).